cybersolidaires.org


  • Cybersolidaires

Un réseau cybersolidaire

Actualités nord-américaines

« Pour une gestion plus équitable, pensons COOP | Accueil | Repenser le commerce équitable »

01.05.2009

Commentaires

Vous dites: "Partout dans le monde, des milliers de communautés pauvres luttent contre les élevages industriels." Pauvres? Dans le monde?

Pensez plutôt le Québec, au Canada, et pas si pauvre que çà!

Puis-je vous référer au site de la Coalition Citoyenne Santé & Environnement

http://coalitioncitoyenne.boutick.com/

qui chapaute plus d'une vingtaine de comités de citoyens partout au Québec qui luttent sans succès l'oligarchie de l'industrie porcine, rendant les municipalités, les MRC et les citoyens impuissants face à cette mafia aux poches sans fond.

"Communautés pauvres"? oui, si on les compare aux intégrateurs, aux grandes cultures aux subventions et remboursements d'impôt, aux corporations qui ont des lobby influents partout dans nos gouvernements. Des SLAPP, des lettres d'avocats, des mises en demeure, çà vous dit quelque chose?

La Gloria, Mexique, Richelieu, Québec, deux villes soeurs: seul le niveau de pauvreté de ses citoyens les différencient. L'inaction, le silence, la collusion et la corruption des dirigeants de l'état sont les mêmes. La toute-puissance des barons du porc est la même.

Les citoyens de Richelieu, comme les citoyens de La Gloria, se sont vite révoltés qu'on leur impose une porcherie sur gestion liquide de 5,800 cochons dans leur petite ville d'à peine 5,400 habitants. Une porcherie en amont de la prise d'eau de surface de l'aqueduc municipal. Une porcherie entourée de résidences construites sur des terrains vendus par les agriculteurs à d'autres citoyens pour habiter la campagne! Une campagne riveraine qui empeste maintenant, et qui fait de la rivière Richelieu une soupe de coliformes à chaque pluie.

C'est le même scénario partout dans le monde, et près de chez vous. Si vous devez manger du porc et du jambon, de grâce, acheter du bio ou du porc élevé autrement! Vérifiez la provenance de votre nourriture: sinon, une porcherie se pointera près de chez vous bientôt.

Johanne Dion
Richeloise depuis ma naissance
riveraine qui n'ose plus se baigner

Vous avez raison. J'ai pris un raccourci trop carré. Dans le texte de GRAIN auquel je réfère, on dit que "ce n’est sans doute pas un hasard que ces fermes soient souvent situées parmi les communautés les plus pauvres", ce qui n'exclut cependant pas les autres. Et pour moi, "partout dans le monde" inclut aussi le Québec. J'en profite pour signaler qu'on peut désormais voir "Bacon, le film" en ligne : http://www.onf.ca/film/Bacon_le_film/

Une des clefs de réussite de cette opération de communication à la fois sanitaire et marketing prend forme à travers le témoignage misérabiliste.
Celui-ci valide le facteur temps, après celui de l’espace promulgué par internet. La temporalité insinue que les rescapés d’ailleurs feront les victimes d’ici.
Quand le doute responsable flirte avec la mise en quarantaine systématique, la société se replie sur elle-même tout en surveillant son voisin.
Dès que l’objet psychose laisse place à l’outil paranoïa, les présomptions deviennent des obsessions qui conduisent à la recherche frénétique d’un nouveau shoot d’information.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)