cybersolidaires.org


  • Cybersolidaires

Un réseau cybersolidaire

Actualités nord-américaines

« Des travailleuses du sexe rencontrent des féministes | Accueil | Samian - Les nomades »

23.01.2009

Commentaires

Avez-vous vu le film http://www.womenlobby.org/site/video_fr.asp ou lu le témoignage de cette femme ayant "choisi" de se prostituer : http://www.veganimal.info/article.php3?id_article=595 ?

Eh oui. Le texte que vous suggérez rabâche encore une fois l'idée que les prostituées qui ont un autre discours que celui qu'on entend entre autres dans la vidéo du Women's Lobby mentent. Au mieux, elles ne seraient pas représentatives. La prostitution, c'est l'enfer pis c'est ça qui est ça. Comme ce serait dans sa nature d'être violente et avilissante, la seule option sensée serait de criminaliser les clients, tous des salauds ou des pauvres types dans le meilleur des cas comme chacun-e devrait le savoir.

Depuis toujours, les féministes se font dire qu'elles ne sont pas représentatives. Nous savons toutes ce que ça fait d'être traitées comme des personnes manquant toujours de crédibilité. Mais quand ce sont des féministes qui se comportent de la même façon avec des femmes marginalisées, oups, là ça deviendrait ok? Les analyses développées par le mouvement de défense des droits des travailleuses du sexe en oeuvrant directement sur le terrain depuis une quinzaine d'années? Ben voyons, ça ne vaut pas 5 cennes pis c'est ça qui est ça aussi.

Le seul discours qui tiendrait la route est celui des abolos qui ne tiennent compte que des expériences pénibles vécues par des prostituées - oui, il n'en manque pas - et qui proposent la pseudo solution suédoise. J'ai entendu l'une des féministes abolos suédoises qui a oeuvré à la rédaction de la loi qui criminalise les clients que les prostituées n'avaient plus de problèmes depuis son adoption. Vous leur avez demandé leur opinion? Elle a répondu que c'était inutile, puisqu'elles ne sont plus criminalisées. Les travailleuses du sexe suédoises considèrent pourtant cette loi comme une calamité : http://cybersolidaires.typepad.com/ameriques/2005/10/tre_travailleus.html

Dans le film, elles ont raison de dire que la légalisation de la prostitution n'est pas une solution. Les bordels du Nevada, le mouvement des travailleuses du sexe n'en veut pas non plus.

La décriminalisation, c'est autre chose. Effectivement, ça ne règle pas tous les problèmes du jour au lendemain, pas plus que ne l'a fait la décriminalisation de l'homosexualité. Mais comme dans le cas de celle-ci, ça permet d'oeuvrer afin de faire respecter les droits humains des personnes concernées. Voir ce qui se passe en Nouvelle-Zélande : http://cybersolidaires.typepad.com/ameriques/2008/06/dcriminalisatio.html

Là, les abolos sortent leur discours sur la décriminalisation TOTALE (toujours écrit en capitales) de la prostitution et donc aussi du proxénétisme. Au Canada, toutes les personnes qui profitent des revenus de la prostitution sont vues comme de méchants proxos. Même l'adolescent que sa mère travailleuse du sexe fait vivre! Mais ce qui pose problème, c'est quand une personne en force une autre à se prostituer afin de s'approprier ses revenus, ce qui serait encore illégal avec la décriminalisation de la prostitution. Parce qu'il y a des lois contre la violence, la coercition et l'exploitation.

Comme les auteures de "Femmes publiques", je trouve désolante la désolidarisation de certaines féministes avec les personnes prostituées. Comme c'est bel et bien inacceptable en soi, les auteures tentent d'ouvrir une autre voie qui ne mérite pas autre chose que d'être prise sérieusement en considération.

La désolidarisation de ces féministes vis-à-vis des prostitué(e)s me révolte. Elles se font les représentantes d'un féminisme qui va à l'encontre de ce qu'est réellement le féminisme.
http://www.lesactusdemichelleblack.com/2011/04/lettre-ouverte-aux-ultra-feministes.html

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)