cybersolidaires.org


  • Cybersolidaires

Un réseau cybersolidaire

Actualités nord-américaines

« Le Mal propre contre le bien commun | Accueil | Aimé Césaire - 1913-2008 »

23.04.2008

Commentaires

Les seuls qui ont droit au chapître sont ceux qui ont reçu ce traitement. Les alternatives sont horribles, c.a.d. une dépression qui n'en finit plus. D'accord pour une meilleure surveillance, mais l'abolition ne devrait être considérée que le jour ou on aura trouvé mieux, et ce n'est pas encore le cas.

10 raisons pour ne pas les mettre de côté:
1- Les électrochocs ne sont pas violents. On ne sent RIEN.
2- Mon expérience personnelle témoigne de ce qu'ils fonctionnent.
3- Ce n'est plus un tritement expérimental.
4- Le suicide cause encore plus de morts que les électrochocs.
5- Le suicide cause aussi des dommages au cerveau.
6- Le suicide cause des pertes dee mémoire permanentes.
7- Le suicide cause des troubles graves d'apprentissage.
8- Le suicide cause des troubles émotifs.
9- Les électrochocs ont amélioré ma santé.
10- On a aussi contesté le réchauffement de la planète.

Le traitement n'est pas plus humiliant qu'une visite chez le dentiste. On ne parle pas de torture, ici, mais d'un traitement médical.

Parlons-donc du Taser, maintenant. C'est une procédure médicale pratiquée par la police...


Pierre

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)